Le rituel: Ouverture ou enfermement? Liberté ou obscurantisme?

.°.

Qu’y a-t-il de commun entre la religion, l’armée, les scouts et la Franc-maçonnerie?
Eh bien c’est l’ensemble de gestes et des symboles mis en commun pour apporter une certaine harmonie: le rituel.
Mais ce qui différencie le rituel maçonnique des autres rituels est l’absence de dogmatisme et donc de « fermeture ».
Mais regardons d’abord ce que n’est pas un rituel maçonnique.
Ce n’est pas un rituel occultiste. Les gestes et symboles utilisés n’ont pas pour objectif de communiquer avec je ne sais quels esprits venant de l’au delà. Encore moins pour nous mettre en transe ou exorciser le démon.
Ce n’est pas une messe ou une cérémonie religieuse puisque nous ne prétendons pas communier avec un être suprême dont nous serions les humbles serviteurs et de qui nous implorerions le pardon et la rémission de nos péchés.
Ce n’est pas une cérémonie militaire (ou scoute puisque lord Baden Powel créateur du scoutisme s’en est inspiré) car il n’est demandé nulle obéissance à la hiérarchie et nulle soumission à des règles militaires restreignant la liberté de conscience et de pensée.

Lire la suite

Approche du développement durable

  • Le contexte du développement durable en France

Les signaux alarmants que nous envoie la planète, le constat des crises parcourant le monde et la perspective des risques majeurs que nous encourrons a conduit à la formulation de nouveaux paradigmes de développement dès les années 1970. Ces idées nouvelles ont été formulées par la déclaration de la Conférence de Stockholm sur l’environnement humain en 1972, par la commission «Brundtland » qui définit le développement durable en 1987, par la conférence internationale sur l’environnement et le développement à Rio en 1992, par le sommet mondial du développement durable à Johannesburg en 2002.

Lire la suite

L’esclavage moderne

Après la lecture d’un fait divers ayant trait à l’esclavage d’une jeune Malgache par une famille des beaux quartiers de « bienfaiteur Français » (c’est ainsi qu’ils se définissaient eux même) que j’ai souhaité parler de ce sujet. En me penchant dessus, il s’est avéré que l’esclavage moderne n’était pas qu’une réminiscence de l’esclavage tel qu’il existait avant son abolition, mais aussi un état de fait de certaines personnes travaillant dans un environnement difficile voire hostile tant sur le plan physique que sur le plan psychique.

Ce travail se divisera en 3 parties. Je commencerai par un bref historique et par vous donner quelques dates marquantes de l’histoire de l’esclavage sans pour autant vous faire un historique complet, pour continuer par un état des lieux de l’esclavage dit « moderne » et finir par conclure et non clore cet exposé qui je l’espère ne vous laissera pas de marbre.

Lire la suite